© 2017 by Boon & Jas.       boonandjas@gmail.com         Mulhouse, Alsace

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon
Instagram baby

and Jas

Boon

Blogging & Freelancing

2017

Articles récents

June 5, 2018

Please reload

La Terre, les animaux & nous

January 16, 2018

"The earth is what we all have in common"

Wendall Berry

 

Je démarre cette nouvelle année pleine d'ambition, de motivation, de projets inspirants et je me rends compte que je ne vous ai pas parlé de ce sujet ô combien important pour moi (et pour le monde) : les animaux, l'alimentation et la planète.

 

 

Ça fait environ 5 ans maintenant que je ne mange plus de viande. Les gens aiment mettre des étiquettes à tout le monde, donc quand j'annonce que je ne mange pas de viande, j'ai systématiquement la question : "ha donc t'es végétarienne?". Et non, raté ! Les végétariens ne consomment pas de chair animal, donc ni viande ni poisson. Or je consomme régulièrement du poisson. Enfin.. jusqu'à aujourd'hui. 

 

Ce week-end j'ai assisté à la conférence de Guillaume Corpard de l'association Happy Earth Now. Elle a eu lieu dans le cadre du salon "Terrapolys" au Kinépolis de Mulhouse. J'attendais ce moment avec impatience car ces derniers temps je me posais beaucoup de questions sur ma façon de consommer de manière générale. Et Guillaume, qui est également l'écrivain d'Un cri pour la Terre, a été clair, bienveillant, pas du tout moralisateur, drôle parfois et émouvant pour expliquer aux 250 personnes présentes à quel point la consommation d'animaux est un fléau de l'humanité.

 

Les animaux d'élevage vivent un calvaire. OUI il y a des exceptions et encore des producteurs qui prennent soin de leurs bêtes mais ça ne représente qu'une infime partie. La majorité des gens consomment de la viande de supermarché en grande quantité. Autant d'animaux torturés avant d'être abattus, autant d'animaux qui ne voient jamais la lumière du jour, autant d'animaux qui sont privés de leur instinct, de leurs capacités physiques et psychologiques (certains sont très intelligents, certainement plus intelligents que certains humains d'ailleurs...), privés de l'amour de leurs semblables et de l'Homme. Depuis tout petit on nous inculque des "valeurs" nutritionnelles et la viande est THE aliment qu'on nous oblige à manger pour être fort et en bonne santé. A la même manière que le lait de vache, dont soit dit en passant nous n'avons ABSOLUMENT pas besoin. Nous sommes la seule espèce à nous nourrir et à nourrir nos enfants avec le lait d'une autre espèce... il y a pas un soucis quelque part? Ça vous paraît pas complément illogique? Le lait de vache est fait pour le veau. Point. A quel moment on s'est dit qu'on avait besoin du lait de la vache pour que nos os soient solides? C'est juste le résultat des grandes sociétés et des lobby qui nous matraquent de publicités mensongères et de faux messages sanitaires (les produits laitiers sont nos amis pour la vie...). Ayez un peu de bon sens, remettez-vous en question... 

On est conditionnés. Nos grands-parents ont conditionnés nos parents, nos parents nous ont conditionnés. Guillaume donnait un exemple tellement juste et vrai sur la réalité de la consommation de la viande. On emmène nos enfants à la ferme, pour des sorties pédagogiques, pour leur montrer les vaches, les cochons. On les amène là-bas avec beaucoup d'empathie, on est heureux à l'idée de les caresser, de passer un peu de temps avec ces animaux. On apprend à nos enfants à être bienveillants, doux et gentils avec les bêtes. Et le soir on leur sert un gigot d'agneau, une tranche de jambon ou un steak haché. Quelle incohérence, quel mensonge envers vous-même et vos enfants. Envers les animaux. Quelle différence entre votre chien et la vache du pré d'à côté? Pourquoi l'un mériterait plus d'amour que l'autre? A partir de quel moment on a décidé que les animaux nous appartiennent et qu'on peut les traiter avec autant de mépris?

C'est toujours un débat de dire qu'on ne mange pas de viande. En revanche ceux qui n'aiment pas les légumes ont les laisse tranquille. On marche sur la tête ! Ne parlons pas des vegans, qui ont une alimentation sans aucun produit animal, qui sont regardés comme des extraterrestres. 

 

 

Consommer de la viande n'est pas seulement un fléau pour les animaux. C'est un désastre planétaire, écologique. Une grande partie du monde est en famine. Et pour cause... les grandes puissances mondiales n'arrêtent pas de produire, de détruire des parcelles de terres énormes pour installer leurs élevages. Qui dit plus d'animaux dit plus de denrées pour les nourrir. Il faut des quantités astronomiques de céréales pour subvenir aux besoins des animaux d'élevage. Autant de quantité de céréales qui pourrait nourrir des populations entières.... 2/3 des terres agricoles dans le monde sont consacrées à l'élevage ou à la production d'aliments pour le bétail ! Ces même terres qui pourraient faire pousser des végétaux et des céréales pour alimenter les plus démunis...

On en vient également aux émissions de gaz à effet de serre dont vous avez déjà entendu parler. L'élevage accentue l'effet de serre et la déforestation alors qu'un végétalien émet 2.5 fois moins de gaz à effet de serre qu'un omnivore... imaginez. 

 

 

Et puis pensez à votre santé. Vous mangez des cadavres d'animaux bourrés de médicaments (pour les déstresser lors du transport vers l'abattoir notamment). Vous mangez la chair d'un animal qui a souffert, qui est resté pendant des longues heures voire des semaines couchés dans ses propres excréments. Vous mangez ça. Vous mangez la torture, le sang. Comment voulez-vous ensuite être en bonne santé? Énormément de gens sont intolérants au lactose (produits laitiers) mais continue d'en consommer pensant que s'ils ont mal au ventre, le problème vient d'ailleurs. Nous sommes ce que nous mangeons. Vous manquez d'énergie? Au lieu de consommer des vitamines en boîte chaque matin, mangez des fruits frais pour voir. Consommez local, faites vivre les paysans de votre village. Vos enfants, c'est pareil. S'ils sont toujours foufous, instables, incontrôlables... vérifiez leur alimentation. Le sucre excite, la viande agite. 

 

 

Pensez global : si vous vous fichez du sort des animaux (ce qui est regrettable et qui devrait vous peser sur la conscience), réfléchissez au moins à l'impact de votre alimentation sur le monde entier. On est en proie à un problème climatique, écologique, environnemental et c'est l'Homme qui est au centre. Les anciennes générations sont très septiques à l'idée de changer, soit. Mais nous ? Les jeunes générations, c'est à nous d'agir. C'est ça que vous voulez laisser de votre passage sur Terre? De l'égoïsme, de l'insensibilité, de la destruction massive? Les gens se plaignent du climat, de la pluie, qu'il n'y a plus de neige en hiver et que l'été n'est pas si beau. Mais vous en êtes la cause. Et une alimentation différente, plus responsable, plus consciente en est la clé.

 

J'ai tellement d'espoir que les gens puissent changer. Rien que le fait d'aller assister à une conférence sur le sujet est un grand pas vers le changement. Informez-vous, apprenez, lisez, regardez, écoutez. Rendez-vous compte. S'il-vous-plaît, ouvrez votre esprit et votre cœur. 

 

A bientôt,

Blandine

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload